Le livre

Choisir la cause des femmes s’est consacrée depuis 2006 au projet de Clause de l’Européenne la plus favorisée qui vise à établir un ensemble législatif constitué des meilleures lois existant dans l’Union Européenne concernant les droits des femmes, applicable à toutes les citoyennes européennes.

Des juristes, avocates, cadres supérieures et responsables syndicales ont élaboré ce bouquet législatif en poursuivant simultanément trois objectifs : recherche documentaire sur les droits des femmes dans l’Union Européenne et analyse comparative des législations ; travail en réseau et rencontres politiques ; réflexion juridique sur la faisabilité de la Clause.

L’analyse et la comparaison de la situation des femmes dans les 27 pays de l’Union Européenne en vue de définir les lois les plus favorables aux Européennes constituent la première partie de l’étude de Choisir publiée en mai 2008 aux Editions des femmes sous le titre de La Clause de l’Européenne la plus favorisée. Cinq thèmes regroupant les éléments essentiels de la vie quotidienne des femmes ont été analysés de façon détaillée : le choix de donner la vie, le droit de la famille, le travail, la politique et, lorsque cela est hélas le cas, les violences.

Parallèlement, un réseau constitué de deux personnalités par pays de l’Union Européenne : un représentant du gouvernement et une féministe - dont les interviews forment la seconde partie de l’ouvrage - a permis à Choisir d’approfondir sa réflexion et de l’enrichir des propositions formulées. Ainsi s’est composé le bouquet de 14 lois existant en Europe et défendant au plus haut niveau les droits des femmes que Choisir souhaite voir appliquer à toutes les citoyennes européennes.

Un colloque a été organisé en novembre 2008 pour discuter de ce bouquet avec des féministes,des politiques ou encore des juristes européens.

Les grands rendez-vous pour l’élaboration de la Clause :

  • 7 avril 2008 : Gisèle Halimi et Barbara Vilain rencontrent le Ministre du travail, Monsieur Xavier Bertrand. Le projet de la Clause de l'Européenne la plus favorisée semble prometteur pour le Ministre qui en prend acte. Le Conseil "Emploi, politique sociale, santé et consommateurs" (EPSCO) que présidera, à partir de juillet 2008, Xavier Bertrand peut porter la dimension sociale de la Clause.
  • 18 mars 2008 : Rencontre avec le Ministre des Affaires européennes, Monsieur Jean-Pierre Jouyet. Le Ministre soutient entièrement le projet de la Clause de l'Européenne la plus favorisée exposé par Gisèle Halimi et propose qu'un mémorandum soit établi sur la question des femmes dans l'Union Européenne.
  • 25 février 2008 : Gisèle Halimi et Violaine Lucas rencontrent, au Quai d'Orsay, le Ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. Celui-ci apporte à Choisir son entier soutien. Choisir sera d'ailleurs invitée à déjeuner à l'occasion de la journée internationale des femmes au quai d'Orsay et y présentera, lors de l'après-midi de débat consacré aux femmes, son projet européen.
  • 28 novembre 2007 : Hearing de Choisir au parlement européen. La rencontre, organisée par Véronique De Keyser députée du Parti socialiste européen, fut un vif succès. Gisèle Halimi, Violaine Lucas et Aimée Gourdol représentaient Choisir.
  • 17 avril 2007 : Rencontre avec Monsieur Franco Frattini, vice-président de la Commission européenne, commissaire en charge de la Justice, des Libertés et de la Sécurité.
  • 23 janvier 2007 : Audition au Parlement européen par la Commission Femmes, à l'invitation de Madame Anna Zaborska, Présidente de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres, avec le soutien de Madame Edite Estrella, vice présidente de la commission femmes, et de Madame Véronique de Keyser, Députée européenne.
  • 17 novembre 2006 : Rencontre avec Monsieur Vladimir Spidla, Commissaire européen chargé de l’emploi, des Affaires sociales et de l’égalité des chances.

 

Pour résumer