Quelques repères

Choisir aujourd’hui

  • Choisir la cause des femmes est une association (loi 1901) active au niveau national et international et indépendante de toute formation politique.
  • Choisir la cause des femmes intervient dans tous les débats qui touchent les droits des femmes et participe régulièrement à des rencontres internationales.
  • Depuis 1980, l’association est reconnue comme Organisation Non Politique (ONG), à statut consultatif auprès de l’ONU.
  • Choisir est actuellement présidée par Gisèle Halimi, avocate de renommée internationale, promue Officier de la Légion d’honneur en 2006, en sa qualité de Présidente du mouvement féministe et Grand Croix de la Légion d’Honneur en 2009 (connaître le parcours professionnel de Gisèle Halimi).
  • Chaque trimestre, Choisir publie un journal, diffusé auprès de ses adhérent(e)s, du monde politique, syndical, associatif et médiatique ainsi qu’à l’étranger (notre journal).

À travers le temps

L’association Choisir la cause des femmes est créée en juillet 1971 par des personnalités comme Gisèle Halimi (Avocate), Simone de Beauvoir (Philosophe, écrivaine et première Présidente de l’association), Jean Rostand (Académicien), Christiane Rochefort (Romancière), Jacques Monod (Prix Nobel de médecine). Ses objectifs initiaux sont :

  • l’éducation sexuelle et la contraception libre et gratuite ;
  • l’abrogation de la loi répressive de 1920, qui condamne l’avortement ;
  • la défense gratuite des femmes poursuivies pour avortement.

En 1972, choisir prend en charge le célèbre procès de Bobigny (voir historique).

Dès 1974, les objectifs de choisir s’étendent au statut général de la femme dans la société :

  • lutte contre le viol, les violences physiques et morales et les schémas culturels sexistes ;
  • lutte pour l’égalité professionnelle ;
  • Lutte pour une meilleure représentation des femmes dans la vie publique, etc.

Quelques actions

Action judiciaire. Choisir se porte partie civile dans différents procès :

  • droit à l’avortement ;
  • lutte contre le viol ;
  • lutte contre la discrimination dans le monde du travail.

Action politique. Choisir agit pour une égale représentation des femmes en politique :

  • présentation de candidates aux élections législatives de 1978 (hors de tous les partis politiques) et aux élections européennes de 1998 ;
  • propositions de loi de Gisèle Halimi, élue Députée en 1981 (le remboursement partiel de l’Interruption Volontaire de Grossesse sera adopté) ;
  • parité en politique.

En 2000, une loi est enfin votée pour favoriser l’égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux. Gisèle Halimi a d'ailleurs présidé l’observatoire de la parité mis en place par le Président de la République, Jacques Chirac, en 1995.
[Rapport disponible à la Documentation française]

Le 23 février 2010, une résolution européenne est adoptée par l'Assemblée nationale visant à promouvoir l'harmonisation des législations européennes applicables aux droits des femmmes suivant le principe de la Clause de l'européenne la plus favorisée portée par Choisir.

Action sociale. Choisir exerce une action de vigilance et fait des propositions :

  • République et laïcité
    Choisir se prononce pour une loi sur les signes religieux à l’école en novembre 2003.
  • Retraite des femmes
    Choisir, par l’intermédiaire de Gisèle Halimi, alerte les Député(e)s en juillet 2003 sur les conséquences de la réforme des retraites pour les femmes.
  • Statut des femmes dans l’Union européenne
    Choisir, avec d’autres associations en France et en Europe, réclame l’inscription de la notion d’égalité entre les hommes et les femmes dans l’article 2 (les valeurs de l’Union) de la future Constitution européenne (cet appel sera entendu).

Colloques et médias. Choisir organise des rencontres, des débats et intervient régulièrement dans les médias (télévision, radio, journaux) par la voix de sa Présidente.

Le dernier grand colloque de Choisir a eu lieu les 27 et 28 novembre 2008 pour présenter la Clause de l’Européenne la plus favorisée.